Les champions et les autres

  • Abdelhalime Benyacob
  • Divers
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres
Les champions et les autres

Les champions et les autres

Certains écrivent des best-sellers, dessinent des chefs d’œuvre, réalisent des blockbusters, suivent les mouvements des planètes, ou démontrent  des formules de mathématiques et de physique plus complexes les unes que les autres, jouent avec un ballon de football comme un porte clés dans leurs mains, battent des records du monde en sautant plus haut ou en courant plus vite, ceux-ci sont des champions, des légendes qui marquent leurs temps, gravent leurs noms dans l’histoire avec des lettre en or…… et deviennent immortels.

D’autres, la majorité, passent inaperçus, passent leurs vies au ras des murs, font leurs devoirs ou juste le service minimum en attendant la fin de semaine, les vacances, la rentée scolaire ou la fin de chaque mois pour entamer un autre, sans défis, sans ambition, une vie calme et paisible, normale, comme le commun des mortels. Ceux-là ne sont pas des perdants mais juste des non champions.

Pourquoi les uns et pas les autres ? S’agit-il des gènes : hyper sélectionnés chez les premiers  de façon à fonctionner merveilleusement et à plein régime, mais  banals chez les seconds de telle sorte à produire un minimum d’énergie chez leurs porteurs. S’agit-il de l’apprentissage qui conditionne nos vies et fait de nous des génies ou non ? Ou bien est ce notre environnement qui nous favorise les opportunités dès notre jeune âge ? Ou tout simplement il s’agit d’un don relevant d’une générosité divine ?

Les premiers passent la grande partie de leurs temps à se consacrer à leurs besognes, ils y mettent tout l’amour, toute la volonté, toute la passion et toute la rage de vaincre pour réussir. Sans doute certains d’entre eux ont du sacrifier un bonheur conjugal, un  bien être familial, de longues journées de repos et de douces nuits de sommeil.

Les autres ont certainement opté pour la voie plus facile, le chemin plus court,  celui des chaudes nuits de sommeil, enveloppés dans des draps douillés, des heures entières de temps libre sur les terrasses des cafés à pratiquer, la médisance, devenue un sport  national ;  et à tuer de longues journées, les fesses collées aux fauteuils au point de frôler les escarres, devant une Magic box dont l’objectif final est d’altérer nos quotients intellectuels et de nous réduire à des consommateurs débiles sans cervelle ne pouvant discerner un pays d’un continent ni la mer d’un océan.

Le résultat immédiat est celui que l‘on voit dans la vie de tous les jours: des pays développés, propres, où il fait bon vivre malgré les climats hostiles; terres de citoyens respectueux des lois et des règles, vivant dans la dignité et  la justice, ce sont les pays des champions et des immortels. D’autres sous développés ou plutôt en voie de développement ( pour faire de l’hypocrisie politique ou pour être politiquement correct), où cohabitent en belle symbiose la misère, l’anarchie et l’injustice ……là où tentent de survivre des habitants  non champions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Blog Meknes 19/03/2015 10:19

Visité 33 fois en 48 H
Bravo Abdelhalim

Minimalist © 2014 -  Hébergé par Overblog