Tranche de rêve

Tranche de rêve 
Rien n'augurait une journée exceptionnelle.Tout était calme autour.La mer venait briser son sourire;charrié des tréfonds de la terre.Les rochers,témoins éternels et impassibles,la contemplaient d'un œil assoupi.Le soleil,Dieu trônant au dessus de tout,suivait la danse des âmes frémissantes;recueillait la confession des bouches,des mains et des jambes de pêchers commis la nuit. Miséricordieux,il pardonnait tout.La vie reprenait son cours.
Ce matin,baigné par les rayons sanctificateurs du soleil ,j'ai élu une place en face de la mer .Bercé par le doux murmure des vagues; spectateur de la danse d'un oiseau au plumage blanc,au loin.
Engourdi par la beauté du lieu;je n'ai pas senti l'avance imperceptible de la mer qui m'avaient couvert.Tel un rêve ,la mer me prit par la main et m'entraînait loin vers l'horizon,me fit visiter l'Eden des heureux élus.
Émerveillé,j'entrouvris la bouche pour pousser un cri,je ne reçus qu'un flot d'eau qui ébranla tout mon être.Un Frisson fulgurant traversa mon dos.Une chaleur humaine m'envahissait,me ramenait à la vie.
Ton sein tutélaire était dans ma bouche.Tel un Sinbad heureux de retrouver la terre ferme;mes jambes s'ancraient fermement à tes jambes .Mes mains répartissaient tes cheveux à tous les naufragés sans espoirs.
Mon esquif était amarrée au pont salutaire de tes yeux.Mes oreilles percevaient le chant inaudible des cloches aphones qui appelaient tous les croyants à franchir le seuil du temple de l'Amour.

Houssi Driss

tranche de rêve bis
Blotti contre ce dôme tout blanc qui ressemble à un sein .
Niché dans ta poitrine, je voguais dans la mer tumultueuse de tes yeux.
Toute faite de courbes, telle une statuette d'éphèbe .
Je ne pourrai résister à l'appel/chant de tes sirènes 
Je tâte l'eau mon âme ....je suis tout englouti...qu'elle est douce 
Qu'il est beau le mirologue ...L'essence de la vie est là.
Qu'il est attrayant ce reflet terne ,sans couleur de la lumière abyssale de la mort.
Suis-je déjà mort?suis-je encore vivant!
Je suis à tes côtés mort-vivant.la lumière de tes larmes m'eblouit 
La mort ne m'effraie plus 
Je suis libre.

Houssi Driss

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Benyacob 27/04/2015 01:07

Tout simplement EXCELLENT

Minimalist © 2014 -  Hébergé par Overblog