RÊVE ET HALLUCINATION

RÊVE ET HALLUCINATION

RÊVE ET HALLUCINATION

Je ne sais par quel sortilège du destin je me trouve là, loin du monde et de la nature,enseveli sous des pans d'argile et de douleur.
Combien ai-je lancé d'objurgations à ces murs muets de la ville, à ces foules amorphes qui hantaient ses rues.J'ai tout fait pour échapper à mon destin de cadavre ambulant.J'ai hanté la nuit pour y insuffler ma douleur.Le cimetière est bel et bien en moi.
J'ai fermé mes yeux.J'ai concentré le noir de la nuit en moi.J'ai ouvert toutes les portes de mon âme.J 'ai laissé tous les cadavres errer librement,loin des yeux inquisiteurs de la lumière.
La nuit,ma nuit,implosa de vie.la mer,ma mer,naquit des tréfonds de ma nuit;détacha ses vagues houleuses.
Les vagues,comme des amants éblouis par la nudité qu'ils viennent de découvrir pour la première fois, léchaient la plante de mes pieds,se repliaient pour mieux savourer que ce contact furtif procurait.
Les cadavres,mes cadavres,s'agitaient,désertaient les rues de la ville qui est en moi.La nuit se réveilla nonchalamment.Mes mains se décrispèrent,laissant choir les feuilles de mon grimoire jauni par l'éternité de l'attente.
Une main lourde et assassine se posa sur ma nuque,m'extirpa de mon rêve.Elle me projeta contre ce mur ,témoin impassible de ma misère .Ma douleur éclata en mille morceaux
Un remugle de sang moisi monta de la terre ,envahit tout l'espace.Je Pressentis autour de moi le froufrou des ailes de mort.Une nuée d'oiseaux phosphorescents virevoltaient devant moi,diaprés par la lumière moribonde qui jaillissait des fracs de ma douleur gisant inanimée sur l'argile cuite par les feux de la souffrance du fils de l'homme.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Benyacob 03/06/2015 00:27

Eblouissant

Minimalist © 2014 -  Hébergé par Overblog