Edito. Le temps de la médiocrité

              J'ai bien aimé cette phrase c'est pour cela que je vous la propose comme extrait du texte originale,
      Etre médiocre ne signifie pas seulement la mesquinerie mais aussi l’in activisme et le faite se contenter du minimum au sens large du terme, au moment où on peut faire mieux et on tombe dans la stagnation au moment où on peut rendre service et on s’abstient au moment où on accepte de vivre dans l'inertie ...

 

Edito. Le temps de la médiocrité

        "La médiocrité, pour paraphraser Nietzsche, est cette corde tendue entre l’abomination et l’excellence, une corde au-dessus de l’abîme. Être médiocre, c’est accepter et se résigner à être moyen, un peu mieux que mauvais, en se situant dans une zone de confort, vivant à se complaire et satisfaits d’échapper au sort des plus mauvais. La médiocrité est cette renonciation à la lutte, à l’effort et au combat pour devenir meilleur. D’où notre joie et bonheur à célébrer les classements où on n’est ni parmi les cancres ni parmi les bons élèves. On place le juste milieu sur un piédestal, l’élevant au rang de principe sacré. Borgnes au pays des aveugles, ainsi souhaitons-nous vivre."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

RHALBOUNI KHALIL 11/08/2015 01:42

n'avez vous pas parler du normal

Minimalist © 2014 -  Hébergé par Overblog